Yoga thérapeutique ne signifie pas qu’il faille être malade pour le pratiquer, mais que les objectifs poursuivis et le choix des postures sont orientés spécifiquement pour remédier à des difficultés de santé ou à des déséquilibres qui pourraient aboutir à des problèmes de santé. Il s’agit d’un yoga sur mesure, que vous pouvez pratiquer quelque soit votre pathologie puisque c’est le yoga que l’on adapte à vos contraintes et non l’inverse.

Oubliez la performance, le yoga est un chemin personnel. Aucune nécessité de prendre des postures spectaculaires ! La posture est un moyen et non une finalité. Tant qu’elle nécessite une attention suffisante pour canaliser vos pensées, elle est efficace. Tout se passe avec lenteur, douceur et progressivement le corps se détend et accepte sans violence d’entrer dans la posture et de s’y maintenir soutenu par le souffle et attentif aux sensations présentes.

Goûter au calme intérieur, le yoga est un antidote face à l’agitation permanente du mental. C’est un chemin vers votre interrupteur personnel. Il est en vous et la pratique régulière vous permet d’appuyer sur pause quelques minutes chaque jour et de vous retrouver au présent dans votre corps. Bien entendu, il faut une longue pratique pour réussir à l’utiliser en situation de crise, d’où l’intérêt d’un entraînement régulier pour acquérir des automatismes !

Apprendre à s’écouter et à tenir compte des messages de son corps. Contrairement à une idée très populaire selon laquelle s’écouter serait une forme de faiblesse, je crois au contraire qu’il s’agit d’une ressource précieuse. Comment qualifierait-on quelqu’un qui ne s’arrêterait pas à la pompe quand il voit le voyant essence de sa voiture s’allumer ? Un ressenti corporel aiguisé équivaut à des voyants qui s’allument au bon moment pour éviter les ennuis.

Partagez :